Accueil

Le Parédé est un lieu, un être, de la « transition ». Il est né de l’urgence de reprendre en main la création de nos vies et de ce que nous pensons pouvoir offrir à tous (à nos frères et aussi, à notre mère, la terre). Nous ne cherchons pas à nous figer dans la critique et le combat contre le fonctionnement prédominant actuel. Nous partons du principe que ce qui est, est juste et, à l’image du stade d’évolution où nous sommes en tant qu’humanité, nous prenons la responsabilité de ce que nous avons créé, nous nous appuyons sur ce qui est et sur nos erreurs pour évoluer et inventer un nouveau monde.

Notre propos n’est pas nous dresser seuls face à la tempête, non. Mais bel et bien d’arracher un morceau de terre à notre ancien monde pour commencer à en co-créer un nouveau, à l’abri de son mur d’enceinte, son « Parédé »… son Paradis.

Pas d’inquiétude, la passerelle n’est pas fermée, scellée hermétiquement. Nous nous offrons juste les moyens nécessaires pour élaborer un champ d’expériences et de joie qui puisse échapper à l’inconscient collectif global, dont nous nous sentons, chaque jour, un peu plus étrangers.

« ICI, AU PRESENT, SANS PEUR, CONNAIS-TOI TOI-MEME POUR CONNAITRE TOUT CE QUI EST »

 

« Donc oui, assurément, il y a toujours de plus en plus de territoires inconnus, non répertoriés et inexplorés. Il y a toujours de la nouveauté. Il y a toujours du mystère. Et le mystère, lorsqu’il est vu depuis la perspective personnelle, c’est l’incertitude. La question est simplement : comment choisiras-tu d’y répondre ? Vas-tu te contracter de peur et l’éviter, ou vas-tu l’explorer avec joie ? A toi de décider. Et comme toujours, tu obtiendras exactement ce que tu crées, et tu feras l’expérience des résultats de tes créations. »

Les Papiers de l’Ascension – Zingdad