Et viennent les poules…


Animaux / dimanche, janvier 7th, 2018

Il y a des moments comme ça. Il est temps. Après avoir reçu le poulailler il y a quelques mois et, pour ma part, avoir résisté coûte que coûte à l’achat de poules, arguant que si nous voulions voir émerger un monde nouveau, il nous fallait déjà remettre en question le principe pourtant si bien établi que les animaux peuvent appartenir à un autre qu’à eux-même. Oui, oui, je sais, vous me direz que je déraille, mais il fut un temps où ceux qui disaient la même chose sur les esclaves africains semblaient aussi fous que je le suis aujourd’hui. En attendant, peut-être par sympathie pour un vieux fou, ici, tout le monde s’est mis d’accord que si nous accueillions des animaux, d’une part ils resteraient libres de partir et de l’autre, nous ne les achèterions jamais. La notion de refuge, importante dans les principes du lieu, prenait enfin son sens. Nous récupèrerons des animaux soit maltraités, soit abandonnés pour leur offrir notre amitié et notre assistance. Sûrs qu’avec cette prise en compte et ce positionnement, nous finirions par les rendre plus autonomes et par pouvoir établir un rapport de frère à frère. Et apprendre, oui apprendre ce que tous ces êtres souhaitent pour eux-même. Voilà un voyage qui s’annonce passionnant, non ?

L’impatience ici pointant le bout de son nez… trois mois qu’elles sont attendues ces poulettes 😉 – nous avons appliqué un autre principe fondateur de notre constitution : « ce que tu veux voir advenir, rêve le. » Alors, nous avons lancé l’appel aux poules qui voulaient nous rejoindre, tenter l’aventure avec nous et pour le concentrer dans notre réalité, quoi de mieux qu’un dessin.

Galiléo du haut de ses quatre ans, nous a donc dessiné une poule par habitant, soit neuf poules ! 😉

Elles devraient être en chemin à l’heure qu’il est. Merci la vie !

Galiléo et ses 9 rêves de poules

Une réponse à « Et viennent les poules… »

Laisser un commentaire